La bouteille d'encre noire renversée au fond de l'âme

24 mai 2013

Il y a quelque chose derrière moi, qui me poursuit, qui me court après. C’est une bête noire, immense, aux pattes énormes, au souffle rauque. Je sais qu’elle est dans mon dos, qu’elle galope. Alors j’esquive, je fais des pas de côté, je feinte, je cours, je ferme les yeux. Mais ça se rapproche, je le sens bien que ça se rapproche.

Je sais bien que ça va finir par me rattraper.

Posté par absolution à 16:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]


15 novembre 2012

Revenir au silence

Où tout résonne bien trop fort. 

Se dire qu'on ne s'y fera pas, qu'on ne s'y fera plus. 

Posté par absolution à 22:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 juillet 2012

Je crois que je ne me défairais jamais du sentiment d'avoir été une mauvaise fille.

Posté par absolution à 12:58 - Commentaires [5] - Permalien [#]

24 juin 2012

Il m'a appris l'intégrité. 

L'important n'est pas d'être le plus fort ou le plus beau, de faire plus d'argent ou de grimper plus haut que le voison, non. Il m'a appris que l'essentiel est d'essayer d'être le plus intègre, honnête, à chacune de ses décisions, d'assumer et d'être droit, de ne pas céder à la facilité.

Mon père m'a appris à ne pas être lâche. 

 

Posté par absolution à 17:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2012

Je suis sortie de la douche, me suis croisée dans la glace et, ça m'a frappé.

Mon corps ne respire pas la vie ou la vitalité, non.

Ce qui émane de lui, c'est la mort, les mises à l'épreuve permanentes, l'épuisement.

Posté par absolution à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]



13 janvier 2012

Et j'ai souhaité redevenir toute petite

à cet âge où je ne comprenais pas.

Posté par absolution à 22:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 décembre 2011

Il m'a dit que c'était poétique d'avoir écrit "vie" sur la main.

Je lui ai répondu que ce n'était pas "vie" mais "V.I.E."

Il y a bien longtemps que la poésie n'est plus présente.

Posté par absolution à 20:31 - Commentaires [5] - Permalien [#]

19 octobre 2011

Parfois je me dis que je suis née pour ça.

Vomir et me sentir désespérement seule.

Posté par absolution à 19:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 septembre 2011

Ce n'était plus pareil.
Je l'ai trouvé plus gauche, plus lisse, plus ordinaire, moins sauvage, moins fou.
Il a perdu cette arrogance qui le rendait insupportable et si beau.

Mais il a toujours cette bouche de poupon, rose avec des lèvres pleines.

Posté par absolution à 19:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

- Tu n'as pas l'impression de tourner en rond toi ?
- Non

C'est à ce moment que je me suis dit que je considérais peut-être -du moins, que j'en étais venue à considérer-  certaines choses certaines situations comme normales
alors qu'elles ne le sont pas.

Posté par absolution à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »