03 mai 2010

Il me semble que je parle, que je partage mes angoisses. Et pourtant j'ai l'impression de couler sous le poids de ce qui s'entasse dans mon ventre, d'étouffer de tout ce que je ne dis pas. Alors, je ne sais pas. Si c'est normal ou si je m'y prends mal.
Posté par absolution à 17:38 - Commentaires [5] - Permalien [#]

02 mai 2010

Je suis installée à mon bureau et je n'ai que l'envie d'aller me blottir sous la couette avec un livre entre les mains. Pendant qu'il pleut encore contre les carreaux.
Posté par absolution à 09:35 - Commentaires [7] - Permalien [#]
01 mai 2010

  Des départs, des ratés, des espoirs, qui trouent la poitrine.
Posté par absolution à 16:10 - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 avril 2010

Et d'un coup, le soleil s'est caché derrière un toit, j'ai eu froid et mes sourcils se sont froncés sous le poids des interrogations mornes,Je n'ai plus eu envie de pique-niquer.
Posté par absolution à 17:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 avril 2010

J'ai noté : Je me retiens tellement de fois de parler alors que je voulais dire de pleurer et c'est rigolo car quelques lignes plus loin, j'écrivais j'aimerais pouvoir dire la place que ça prend et le mal que ça va me faire
Posté par absolution à 20:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 avril 2010

  J. m'a dit quelque chose et depuis qu'il est parti, ça ne cesse de me tourner dans la tête.  Il a dit que parfois tu te levais et que ça n'allait pas, qu'il y avait comme cet insecte agacé qui virevoltait en toi. Et tu te dis que ce sont les gens, le monde, l'extérieur.   Et puis tu te retrouves seul, sans extérieur, et l'insecte est toujours là.   Alors tu te rends compte que ça vient de toi, que c'est quelque chose à l'intérieur.
Posté par absolution à 18:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 avril 2010

  Je cherche désespérément de la musique à écouter.  Dites-moi tout.
Posté par absolution à 09:14 - Commentaires [11] - Permalien [#]
13 avril 2010

  Il y a quelque chose d'infiniment doux dans les journées qui s'étirent et qui coulent entre nos murs.   Quelque chose d'apaisant dans la théière inlassablement pleine et parfumée, le ciel qui se déploie à l'extérieur et les quatre murs qui nous entourent comme les bras d'une personne bienveillante.
Posté par absolution à 19:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 avril 2010

Je ne dors plus
Posté par absolution à 11:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 avril 2010

Il m'a dit qu'il rentrerait en début de nuitJ'ai raccroché et le temps est passé d'un coupJ'ai travaillé très vite en écoutant la musique très fortMais il n'est toujours pas là.
Posté par absolution à 23:55 - Commentaires [8] - Permalien [#]