11 février 2010

  Il y a un flottement ces dernières heures, ces derniers jours, ces dernières semaines.  Quelque chose qui m'échappe.
Posté par absolution à 15:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 février 2010

  Lorsque je me suis glissée dans l'eau, j'ai su que ça serait dur. Et ça l'a été. Le corps ne voulait pas se délier, les brasses ne voulaient pas s'allonger.   Ces derniers jours, tout est comme ça, lourd et pénible.
Posté par absolution à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 février 2010

  Il y avait des miettes et des épines dans ses mains et une ritournelle d'absurde qui lui cinglait les oreilles, qui lui disait de courir et de courir encore, pourvu qu'elle en crève. Qu'elle crève mais qu'elle ait couru.  C'était absurde.
Posté par absolution à 14:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 février 2010

Stalemate*

I'll pretend, at least[*Joss Stone - Jamie Hartman]
Posté par absolution à 17:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 janvier 2010

yellow tricycle

  Je travaille six heures d'affilée et lorsque je vais remplir à nouveau ma tasse de thé, je me dis que ce sont des pauses.
Posté par absolution à 20:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 janvier 2010

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } A:link { so-language: zxx } -->   Muffins au miel et à la cannelle, Soap&Skin, sexe, enveloppe postée, E*S Cachan, révisions, piscine, l'odeur du chlore sur ma peau, critérium, brouillons, annales, partiels, silence, musique, théâtre, ralenti, William k black, pyjama, rose, barrettes,  découvert, manteau rouge, litres de thé,  Soap&Skin, Ralenti.
Posté par absolution à 22:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 janvier 2010

  " Qu'importe que tout cela soit un jeu inutile ? Qu'importe que je le sache ? Vais-je renoncer à jouer le jeu, simplement parce qu'il est vain ? " M. Kundera - Risibles amours
Posté par absolution à 18:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 janvier 2010

Over

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->   J'ai regardé le bassin de la piscine à travers la vitre puis j'ai fait demi-tour. Ma motivation s'était diluée dans le travail des heures précédentes, penchées au-dessus de fiches, de graphiques, dans la grande bibliothèque, sur la table bois foncé. Alors j'ai fait demi-tour et j'ai croisé une fille juchée sur de hauts talons. Elle portait un col roulé blanc qui lui dessinait de beaux seins et une veste un peu courte, la fermeture éclair... [Lire la suite]
Posté par absolution à 20:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2010

&lt;!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --&gt;   Il m'offre un capuccino et nous discutons. Plus tôt, il m'aura interrogée avec une spontanéité assez désarmante sur mon tatouage. Il m'aura laissé son magazine, le même que celui que je suis en train de lire mais daté de ce mois ; je suis toujours en retard dans les lectures de journaux. Puis il m'aura proposé de faire une pause, et je suis incapable de dire non. Il m'offre alors un capuccino et nous discutons.   Il y a quelque chose... [Lire la suite]
Posté par absolution à 21:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 janvier 2010

A la piscine, pour mes dernières longueurs, j'ai rassemblé toute la tension des derniers jours, les différents contrôles, devoirs etc dans mon poing.Et j'ai tout laissé au fond du bassin.
Posté par absolution à 12:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]